ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Etudes ethnobotanique, pharmacologique et chimique des plantes utilisées dans le traitement des dermatoses « mwandza »

Article de M. Onanga, E. Ekouya, A. Ouabonzi, G.B. Itoua paru dans la revue « Pharm. Méd. Trad. Afr. », 1997, Vol. 9, pp. 85-93

Une équipe a mené une enquête ethnologique dans la contrée de Bokouélé, Région de la Cuvette (République du Congo), pour recenser la plupart des plantes utilisées par les tradithérapeutes locaux contre la maladie localement désignée : « Mwandza ».

Dix tradithérapeutes ont été consultés individuellement et ont livré chacun les recettes utilisées pour combattre les différentes formes de « Mwandza ». Une soixantaine de plantes ont été ainsi signalées et recensées. Une étude
statistique de l’utilisation des différentes plantes dans les protocoles présumés les plus efficaces a permis d’identifier une vingtaine de plantes prioritaires.

Des tests pharmacologiques sur cette vingtaine de plantes prioritaires ont révélé des plantes à activités antibactérienne et/ou antitumorale. D’après les études chimiques préliminaires, ces plantes contiennent des composés de diverses familles chimiques comme les alcaloïdes, les flavonoïdes, les tanins, les saponines, les quinones, les terpénoïdes et les stéroïdes.

Article intégralement accessible en version PDF (156 Ko) sur Greenstone.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :