ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Les jardins partagés gagnent du terrain

Vidéo de promotion du « jardin partagé », 06 juin 2012

Outil de sensibilisation à la nutrition et à la protection de l’environnement, promoteur de lien social, et désormais créateur d’emplois : le jardin communautaire n’en finit pas de séduire les collectivités à l’instar de la région Ile-de-France qui voudrait lancer 500 projets dans les 2 ans à venir.

Planter des fruits et légumes en ville : une possibilité que peu de citoyens peuvent s’offrir. Et pour cause, le mètre carré atteint des sommets et sorti de la jardinière sur le bord du balcon il est rarement envisageable de cultiver son potager.

Lien social

Né en Amérique du Nord dans les années 70, le jardin partagé est un espace communautaire mis à disposition des habitants d’un quartier par la collectivité (ville, bailleur social, voire copropriété). L’objectif : partager voire collaborer aux cultures de fruits et légumes sur quelques mètres carrés. Une solution efficace pour renforcer le lien social, partager les expériences, sensibiliser au lien santé / nutrition / protection de l’environnement, notamment en ce qui concerne la culture sans produits phytosanitaires.

Création d’emplois

Avec l’essor des jardins partagés, le concept est même devenu créateur d’emplois à l’instar de l’installation sur des parcelles restées en friches en région parisienne par une association qui a pu proposer des emplois à des jeunes en insertion. Désormais, ces initiatives sont en effet prises au sérieux. Pour preuve, la région Ile-de-France qui étudie actuellement 51 projets de jardin, vise l’installation de 500 jardins partagés d’ici 2 ans.

Baptiste Clarke [Info Actu-environnement.com]

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :