ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Le transport du feu au creux d’une férule

Article de Claude Marco, février 2012

La tige de la férule est-elle creuse ou pleine ? Quels étaient les usages de cette tige si légère et si robuste ? Ce sont quelques une des questions aux quelles Claude Marco essaie de répondre dans cet article. Claude Marco est un des principaux auteurs de l’ouvrage « les salades sauvages » publié par les Ecologistes de l’Euzière. Depuis une dizaine d’années il s’efforce de faire, du monde végétal, l’objet de spectacles de plein air. En cherchant à reproduire le geste de Prométhée, dérobant le feu « au creux d’une férule » (Hésiode), il a été amené à s’interroger sur un mode de transport du feu, dont il est dit, qu’il serait une « pratique millénaire » ( P. Lieutaghi, 2006) encore en usage (« les marins allument leur pipe avec cette herbe sur le pont de leur bateau » – D. Le DANTEC, 2011).

Article accessible intégralement en version PDF (1,48 Mo) sur le site de Télabotanica.

[Info Telabotanica]

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :