ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Chorologie, écologie et ethnobotanique de certains Ficus sp. L. (Moraceae) au Sénégal

Article de Doudou Diop, Mame Samba Mbaye, Aboubacary Kane, Bienvenu Sambou et Kandioura Noba paru dans  la revue « Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement »,  2012, n°16(1), pp.13-24

Le genre Ficus (Moraceae) est l’un des plus importants de la flore tropicale par le nombre d’espèces. Au Sénégal, il constitue, chez les ligneux, le genre le plus diversifié de la flore avec plus de 30 espèces. Si les espèces les plus connues font déjà l’objet de protections sous diverses formes, les taxons les moins connus sont fréquemment abattus pour faire place aux cultures. Cette étude se focalise sur les aires de répartition, l’écologie et les usages afin de disposer de données  pour mieux valoriser Ficus au Sénégal. Pour ce faire, des enquêtes ont été menées auprès des populations et les résultats obtenus ont été complétés par la recherche bibliographique et les informations mentionnées sur les parts d’herbier. L’étude chorologique et écologique a montré que ces espècessont d’origine africaine et occupent des milieux divers. Au Sénégal, ellessont essentiellement localisées au Sud du pays où règne un climat guinéen ou soudano-guinéen. Elles affectionnent les forêts humides de la Casamance, les galeries forestières et les vallées humides de la région orientale du Sénégal. Toutefois, F. abutilifolia, F. cordata, F. dicranostyla, F. glumosa, F. platyphylla et F. sycomorus sont rencontrées dans les savanes chaudes et sèches de la zone soudanienne, sur des sols sablo-argileux, latéritiques et rocheux. L’étude ethnobotanique a montré un large éventail d’usages des espèces du genre Ficus. Des 19 espèces autochtones utilisées par les populations, 7 types d’usages ont été mis en évidence.

Article accessible intégralement en version PDF (468 ko) sur le site des Presses agronomiques de Gembloux.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :