ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

L’analyse du développement de l’agriculture en Mauritanie

Thèse de Sidi Ould Mohamed Lemine, Université du Maine (Sciences économiques), 30/09/2011, François Langot ; Salem Ould Sidi Abdoullah (Dir.), 207 p.

La Mauritanie est caractérisée par un climat sec et chaud, Saharien au nord et sahélien au sud. Les vents au nord-est, sont fréquents et favorisent la progression de l’ensablement. La saison des pluies est très hétérogène sur le plan spatio-temporel. Une grande partie du pays reçoit moins de 300 mm / an. Au cours des trente dernières années, trois grandes sécheresses ont été enregistrées au cours desquelles les précipitations ont été inférieures à 35 à 70% de la moyenne. Les principales ressources agro-pastorales du pays sont : l’agriculture, les ressources en terres, l’élevage, les ressources en eau et la population rurale. Au niveau macroéconomique, le secteur rural, en dehors de la pêche artisanale, occupe environ 56% de la population et joue un rôle important dans l’économie nationale : il contribue à plus de 17,5% du PIB, soit environ 68 milliards d’ouguiyas en 2011. De nombreuses contraintes, défis et opportunités peuvent être identifiées: 1)En termes de contraintes, on peut inclure: pluies insuffisantes et irrégulières et inondations, faible productivité de la production agricole et pastorale, exode rural. 2)En termes d’opportunités: décentralisation, situation géographique du pays, ressources foncières du pays, une classe d’entrepreneurs ayant des capacités financières et un bon réseau de communication. Cette thèse montre que la Mauritanie dispose d’un potentiel important qui est loin d’être pleinement exploité, en dépit d’importants investissements, notamment dans le secteur irrigué. Bien que les facteurs climatiques ont une responsabilité majeure dans la situation actuelle, cette thèse évalue le poids des aspects techniques, socio-économiques, structurelles, les facteurs organisationnels.

Thèse intégralement en accès libre en version PDF (15,5 Mb) sur TEL.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :