ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Une gravure rupestre dans l’Adrar des Iforas (Mali) identique aux « roses camuniennes »du val Camonica (Italie)

Article de Christian Dupuy paru dans Les Cahiers de l’Association des Amis de l’Art Rupestre Saharien, n°14 (2010), pp. 117-126

La présence marginale de ce motif dénommé « rose camunienne » non seulement au Mali et en Italie, mais aussi au Portugal, en Angleterre et en Suède, témoigne d’interactions à très grandes distances à un moment ou à un autre entre les âges du Bronze et du Fer ancien de la Mer du Nord au sud du Sahara suivant des modalités impossibles à déterminer, faute de contexte archéologique assuré.

Article intégralement accessible en version PDF (1,3 Mb) sur HAL-SHS.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :