ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Questions et méthodes de l’histoire des jardins en France

Article de Hervé Brunon paru dans A 25 anni dalle Carte di Firenze :  esperienze e prospettive. Actes du colloque international organisé par le Centro di Documentazione Storica del Comune di Cinisello Balsamo, 9-10 novembre 2006], sous la direction de Laura Sabrina PELISSETTI et Lionella SCAZZOSI,  Florence, Leo S. Olschki, coll. « Giardini e Paesaggio », 2 vol., 2009, vol. I, p. 11-21.

Les recherches sur l’histoire des jardins se sont développées depuis vingt-cinq ans dans différentes directions. L’entreprise de « catalogage » lancée par les pré-inventaires, bien qu’elle n’ait pas été menée jusqu’à son terme à l’échelle nationale, a permis la redécouverte d’un riche patrimoine et donné lieu à des instruments méthodologiques spécifiques, comme le vocabulaire typologique et technique publié par Marie-Hélène Benetière. Les apports de l’archéologie ont considérablement enrichi l’analyse de la  » culture matérielle  » des jardins et ont rendu possible une meilleure connaissance de l’insertion de ces  » systèmes vivants  » dans leur contexte hydrogéologique, mais aussi la mise en évidence de typologies importantes comme les  » jardins d’eau  » de la Renaissance (Françoise Boudon). Si la recherche sur la seconde moitié du XVIIe siècle a été stimulée par le quatrième centenaire de la mort d’André le Nôtre (2000), d’autres périodes demeurent peu étudiées (Moyen Âge, XIXe siècle, etc.). L’élargissement des problématiques encourage aujourd’hui une approche  » holistique « , visant à une véritable histoire culturelle des jardins.

Accessible intégralement en version PDF (3,9 Mb) sur HAL-SHS.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :