ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Nouvelles formes de valorisation territoriale en agriculture, le cas de l’arboriculture de la Moyenne Vallée du Rhône

Thèse de Cécile Praly, Université Lumière – Lyon II (Géographie), 30/06/2010, Claire Delfosse, Jean Pluvinage (Dir.), 429 p.

L’arboriculture de la Moyenne Vallée du Rhône, concurrencée par les pays à faible coût de production, subit une importante crise structurelle. Dans ce contexte, nous interrogeons les liens existants entre l’arboriculture et ses territoires. Ils peuvent en effet constituer des ressources mobilisées par les acteurs locaux pour développer des formes de valorisation territoriale. Le modèle productif historique de l’arboriculture de la Moyenne Vallée du Rhône, celui de bassin de production-expédition, est aujourd’hui remis en question par deux tensions opposées. La première, dite  » centrifuge « , est exercée par les principaux expéditeurs qui élargissent leur aire d’approvisionnement au-delà de celle du bassin de production pour être capables d’offrir des volumes de fruits standardisés satisfaisant à la demande des grands distributeurs. A l’inverse, un ensemble de tensions  » centripètes  » produisent un effet de morcellement interne au bassin, résultant des initiatives d’identification territoriale des fruits portées par les producteurs. A l’intersection de ces tensions, les arboriculteurs développent des stratégies pour maintenir la viabilité économique de leurs exploitations. La tendance est d’ajouter aux circuits d’expédition existants de nouveaux débouchés qui valorisent plusieurs proximités entre production et consommation. Nous décrivons ainsi des  » circuits de proximité  » pluriels et multi-scalaires, où interviennent différents types de professionnels (grossistes, détaillants, IAA), de consommateurs (habitants ou plus éloignés) et de modes de commercialisation. S’articulant entre concurrence et complémentarité au bassin de production-expédition, ces circuits bénéficient de soutiens de la part des collectivités territoriales. La conclusion de la thèse propose une caractérisation des différents circuits de proximité ainsi qu’un cadre théorique pour penser la diversité des formes de valorisation territoriale en agriculture.

Thèse intégralement accessible en version PDF (29,6 Mb) sur TEL.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :