ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Vallons obscurs au pays du soleil. Etude d’un objet géographique, toponyme niçois devenu habitat européen

Thèse de Aurélie Tibaut, Université Paris-Sorbonne – Paris IV (Géographie), 04/12/2010, Jean-Paul Amat (Dir.), 394 p.

Les Vallons Obscurs sont des sites Natura 2000 de la région niçoise, ensemble de vallons de rive gauche du Var, proches de la ville et protégés sur les plans régional, national et européen. Au XIXe siècle, le Vallon Obscur était un site niçois célèbre pour ses caractères physiques. La recherche porte d’abord sur la définition de cet objet géographique. Que sont les vallons obscurs, quels critères leur donnent vie et permettent de les localiser ? Cette expression imagée est à la fois toponyme, but de promenades touristiques et site remarquable. La deuxième partie, fondée sur l’exploitation des relevés de terrain et des documents d’archive, aborde l’origine et l’originalité de l’obscurité et compare les géosystèmes et les paysages des vallons obscurs à ceux des vallons qui ne le sont pas. La troisième partie explore l’avenir de ces vallons. La disparition du Vallon Obscur originel pose la question de la sensibilité et de la fragilité de tels sites. Une typologie des vallons étudiés ouvre la réflexion sur les processus à l’origine des mesures de protection et sur leurs conséquences. L’étude du vallon obscur, petit objet géographique qui n’est ni vallon sombre ni ravin obscur, conduit à discuter des politiques de gestion de l’environnement à échelles emboîtées.

Thèse intégralement accessible en version PDF (93,1 Mb) sur HAL-SHS.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :