ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Au-delà du Land Art

Appel à contribution, articles et colloque, revue Marges

Dans le contexte actuel où les notions de territoires, de frontières, de  migrations,  d’un  développement  durable partagé,  donnent  lieu  à  des préoccupations  communes  aux  artistes  et  aux  responsables  politiques, il  semble important  de  faire  le  point  sur  ce  que  leurs  enjeux  peuvent rencontrer  comme  écho  dans  la  création  artistique contemporaine. Afin  de  traiter  de  cette  question,  la  revue  Marges  fait  appel  aux chercheurs  en esthétique, arts plastiques,  sociologie,  histoire  de  l’art, etc.  Cet  appel  à  contribution  a pour  finalité  une  journée  d’étude  et  une publication  au  sein  d’un  numéro thématique de la revue.

Le Land Art est une mouvance des années 1960-70 dont les ambitions étaient notamment de repenser les rapports de la création avec son environnement (naturel et culturel). Si on réduit trop souvent les pratiques concernées à des variations autour de l’art du paysage, le Land Art a pu néanmoins mettre en scène des enjeux beaucoup plus complexes (politiques, économiques, sociaux, écologiques…).

Différents axes de réflexion sont à envisager :
– les nouvelles postures écologiques, environnementales dans l’art ;
– les réflexions sur le lieu, le territoire et les utilisations des notions de site ou d’espace ;
– les questions d’origine(s) et d’appartenance géographique(s) dans une acception « constructionniste » (topoïetique) et non essentialiste ;
– l’endroit d’où l’on vient, celui d’où on part et celui où l’on va pour se construire une identité (personnelle, culturelle, artistique…) ;
– une topographie des identités/singularités individuelles et collectives ;
– le Heimat et l’heimatlos ;
– narration et fiction géographique (science-fiction, fiction topographique, utopie…) ;
– voyage, promenade, déambulation et les frontières géographiques, politiques et culturelles.
Afin de traiter de cette question, la revue Marges fait appel aux chercheurs des disciplines susceptibles d’être concernées (esthétique, arts plastiques, sociologie, histoire de l’art…). Cet appel à contribution a pour finalité une journée d’étude et une publication au sein d’un numéro thématique de la revue.

Les propositions devront nous parvenir sous forme d’une problématique résumée (5.000 signes maximum, espaces compris) avant le 13 décembre 2010 par courriel à jerome.glicenstein@club-internet.fr. Pour ceux qui auront été retenus, le texte définitif devra nous parvenir avant le 15 février 2011 (40.000 signes maximum espaces compris). La journée d’étude aura lieu fin février, début mars 2011 à Paris, à l’INHA.

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :