ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Les plantes médicinales en Inde

Veille internationale du service ADIT, Bulletin électronique du 26 août 2010

Les plantes médicinales et les médicaments à base de plantes sont toujours le quotidien de 75 à 80% de la population mondiale, plus particulièrement dans les pays en voie de développement lors de premiers soins, et ce pour trois raisons principales : ils sont mieux acceptés culturellement, ils auraient une meilleure compatibilité avec le corps humain et des effets secondaires moins importants.

On estime qu’approximativement un quart des médicaments contiennent des extraits végétaux ou des substances issues des plantes. La plupart de ces substances ont été découvertes en étudiant les pratiques de médecine traditionnelle et malgré les progrès importants des chimistes certaines substances ne peuvent toujours pas être synthétisées. Afin de débattre des avancées de la recherche sur les plantes médicinales et sur les dérivés des substances végétales, une conférence a été tenue au Pachaiyappa College de Chennai, avec le financement du gouvernement et de divers organismes de financement privés.

400 chercheurs, scientifiques et étudiants, indiens, américains et taiwanais ont participé à cette conférence. 210 rapports de recherche ont été soumis pour cette conférence couvrant différents aspects de la médecine par les plantes. 6 thématiques ont finalement été retenues : Conservation de la biodiversité ; Les biotechnologies liées aux plantes ; Ethnobotanique et médecine Ethnovétérinaire  ; Bioprospection ; Ethnopharmacologie  ; Pharmacognosie  et développement de médicaments.

Voir le compte rendu du colloque (en anglais) de T. Sekar, M. Ayyanar and M. Gopalakrishnan, en version PDF paru dans Current Science, Vol. 98, n°. 12, 25 June 2010, pp. 1558-1559.


Publicités

%d blogueurs aiment cette page :