ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Le paysage comme lieu de transfert des pratiques artistiques entre l’Irlande, l’Irlande du Nord et la Grande-Bretagne de 1968 à nos jours

Appel à communication pour ce colloque international, Centre culturel irlandais, Paris, 25 novembre 2010

Le paysage serait-il au cœur des échanges entre les artistes intéressés par la représentation de l’Irlande et le Royaume-Uni au-delà de la période 1968-1998 ? Comment les artistes, les galeristes, les institutions et les œuvres d’art contemporaines s’approprient et interrogent-ils la représentation du paysage au Royaume-Uni et en Irlande ?

Si la question du paysage irlandais est parfois posée par les spécialistes « irlandistes » en France (Conférence Ireland, Landscape, Nantes, Mars 2010 ) et en Grande-Bretagne, elle est bien souvent traitée dans le cadre de la création littéraire, ou bien dans la tradition picturale des années 1950 ou encore associée à l’émergence du féminin comme territoire dans l’art visuel irlandais depuis le début du XXe siècle en opposition au paysage anglais . Ce colloque se propose d’interroger les points de vue des historiens de l’art, anglicistes, irlandistes sur les transferts culturels entre l’Irlande et la Grande-Bretagne à l’époque contemporaine. Le paysage sera considéré dans son acception la plus large – du traditionnel au conceptuel. La situation historique de l’Irlande du Nord ne sera pas le point nodal de cette journée, mais l’une des possibilités de réponses concernant le va-et-vient entre culture irlandaise et culture britannique.

Envoyer un résumé de 500 mots et un CV aux organisatrices avant le 30 septembre 2010.

Contacts

– Charlotte Gould : c.gould@wanadoo.fr

– Caroline Hancock (Independent Curator) : carolinehancock8@gmail.com

– Sophie Orlando (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : so.orlando@gmail.com

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :