ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

De la connaissance et de la représentation des paysages à leur aménagement durable

Colloque international, 7 -10 décembre 2010, Université des Antilles, Guyanes

Problématique et objectifs

Dans les sociétés caribéennes, le monde végétal reste encore un élément primordial. Son caractère plurifonctionnel est dû à la diversité des types morphologiques donc des phytocénoses. Du fait de l’auto-organisation biologique et de « l’énergie » anthropique, ces dernières sont métastables. Elles construisent, au cours du temps, les paysages floristiques et permettent de nombreuses pratiques humaines, vernaculaires et scientifiques. Siège d’intérêts exacerbés et d’une pluralité d’usages matériels et immatériels, la végétation de cette région des Amériques est de plus en plus artificialisée. L’exploitation économique des ressources ligneuses, floristiques s’inscrit bien souvent dans pratiques relevant de « l’extraction minière ».

Les conséquences en termes de vulnérabilité démographique d’espèces ainsi que les effets induits tels que l’érosion et la baisse de fertilité des sols sont de plus en plus mesurables et préoccupants. Les écosystèmes végétaux sont de moins en moins résilients et peuvent accentuer les impacts des aléas naturels et anthropiques, en l’occurrence ceux dus aux ouragans, aux espèces invasives et aux changements climatiques planétaires. Au vu de ces quelques éléments, cette thématique s’avère d’une grande importance scientifique notamment s’agissant du rôle de cette région de haute diversité biologique au sein d’une biosphère frappée de dégradations de toutes sortes.

Un bilan des connaissances scientifiques et techniques des paysages végétaux paraît primordial. Il s’agira d’aborder les problématiques liées à leur organisation structurale, à leur fonctionnement écosystémique et à leur évolution. Celle-ci est conditionnée tant par la dynamique des sociétés humaines que par celle des environnements biologiques et physiques. Les interactions hommes-végétation seront, en partie, approchées par le biais des perceptions et des représentations. Les univers symboliques subséquents découlent des modalités d’appropriation, d’apprivoisement voire même de domestication de la végétation à tous les niveaux d’intégration : de l’espèce à l’écosystème en passant par la biocénose. Au regard, de l’importance des paysages dans la gestion de la biodiversité, les réflexions se concentreront autour des problématiques d’aménagement et de développement futur dans le cadre de la mondialisation et du changement climatique.

Ce colloque pluridisciplinaire donnera une place importante aux spécialistes des sciences humaines et de la gestion territoriale. Il s’adresse à la fois aux naturalistes, biogéographes, géographes, environnementalistes, urbanistes, botanistes, écologues, ethnobiologistes, ethnobotanistes, anthropologues, sociologues, philosophes, linguistes, littéraires, économistes et juristes. La diversité des approches des paysages ainsi que celle des échelles inférieures de la biodiversité floristiques seront au centre des développements. Le but premier étant d’explorer la dimension biophysique des ensembles floristiques caribéens, leurs modes d’humanisation, leurs représentations, leurs valorisations économiques et leurs évolutions naturelles et/ou anthropiques.

Enfin, la comparaison avec d’autres domaines géographiques tropicaux et tempérés en termes de fonctionnement écologique et de gestion permettra d’enrichir les problématiques et les méthodologies relatives aux paysages végétaux de la Caraïbe et des Guyanes. Dans cette perspective, à l’aide de quelques exemples parmi les plus significatifs, seront considérées des descriptions et des analyses globales.

Les thèmes du colloque

Les thèmes ci-dessous ne sont pas définitifs. Toutefois ils guideront les contributions et la problématique d’ensemble du colloque. Les études proposées devront être sectorielles ou holistiques et considérées les cas concrets autant que les synthèses globales notamment théoriques. Des approches méthodologiques et interdisciplinaires seront aussi privilégiées.

Thème 1 : Structure, fonctionnement et dynamique des composantes des paysages végétaux

Thème 2 : Protection, conservation, aménagement, gestion, valorisation des paysages végétaux et des ressources associées

Thème 3 : Perception, représentation et usages immatériels des paysages végétaux

Thème 4 : Écologie et gestion comparées des paysages végétaux du bassin caraïbe, des Guyanes, du monde tempéré et des autres régions tropicales

Coordination scientifique : Jean-Marie Fotsing, (PR – IRD-ESPACE – Guyane) ; Philippe Joseph (MCF HDR – UAG-GEODE – Martinique) ; Raphaël Confiant (MCF HDR UAG -CRILLASH – Martinique)

Inscription et proposition

Les intentions de communication et de participation devront nous parvenir avant le 30 mai 2010, par courriel, au secrétariat du colloque. La fiche d’inscription devra obligatoirement être accompagnée d’un titre, d’un résumé et de mots clés.

Secrétariat du colloque : joseph.phil@wanadoo.fr ; exothea@yahoo.fr ; raphaelconfiant@hotmail.com


Publicités

%d blogueurs aiment cette page :