ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur ce sujet

Les plantes alimentaires, médicinales et cosmétiques en zone sahélienne

Colloque, 20-21-22 octobre 2010, Dakar (Sénégal)

L’objectif général de ce colloque international est de réunir des représentants de la communauté scientifique internationale pour contribuer à la connaissance puis à la valorisation des espèces végétales dans la zone sahélienne.
Depuis plusieurs décennies, les pays de la zone sahélienne sont confrontés à un déficit pluviométrique combiné à une pression anthropique qui perturbe les grands équilibres écologiques et installent la zone dans un processus quasi inexorable de désertification et de pauvreté.
Il en résulte une dégradation des ressources naturelles, une baisse des productions agricoles et une situation d’insécurité tant alimentaire qu’énergétique.
Face à ce problème, résultant des changements climatiques, accentué par le manque d’infrastructures socio-économiques de base, l’une des réponses des populations concernées reste la migration vers des zones urbaines, créant ainsi des pôles de concentration humaine qui induisent des problèmes environnementaux et sociaux difficiles à surmonter. Parmi ces problèmes: le manque de repères des plus jeunes, la famine, la pauvreté…
Pour renverser la tendance, plusieurs initiatives comme l’utilisation et la transformation des fruits et produits locaux, la réhabilitation de la phytothérapie et de la médecine traditionnelle, les essais concernant les produits et essences naturelles, l’aromathérapie ont été tentés dans divers pays par des structures nationales ou par des organisations d’intégration sous-régionales.
Cependant, malgré les efforts consentis, force est de reconnaître que les résultats escomptés sur les conditions économiques, sociales et environnementales des populations sont demeurés nettement en deçà des attentes.
Il s’y ajoute qu’une des leçons à tirer de ces expériences est qu’aucun pays, pris individuellement, n’a les moyens techniques, humains et financiers nécessaires pour faire face à ces contraintes majeures, d’où la nécessité d’une approche solidaire, intégrée et fédératrice.
Face aux défis environnementaux multiples liés en grande partie aux changements climatiques et aux effets récurrents de la désertification, l’Afrique est condamnée à faire front.
L’initiative du Colloque International et Interdisciplinaire sur les plantes alimentaires, médicinales et cosmétiques en zone sahélienne est née autour du projet de l’OHM Tessékéré (CNRS-INEE) et de ses partenaires (UCAD, UMI3189, Ministère de l’Environnement et de la Protection de la Nature, Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique du Sénégal), pour le suivi intégral de la Grande Muraille Verte, projet transcontinental, initié par la CEN-SAD, endossé par l’Union Africaine allant de Dakar à Djibouti (Sénégal, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Nigeria, Tchad, Soudan, Ethiopie, Erythrée, Djibouti). Il s’agit en particulier, de réfléchir sur l’intérêt et le rôle des espèces végétales à valeur ajoutée, adaptées à la sécheresse le long de la Grande Muraille Verte et dans toute la zone sahélienne, en insistant spécifiquement sur trois pôles essentiels: l’alimentaire, le médical et le cosmétique.

L’objectif général de ce colloque international est de réunir des représentants de la communauté scientifique internationale pour contribuer à la connaissance puis à la valorisation des espèces végétales dans la zone sahélienne.
Thématiques majeures
Plantes alimentaires
a) L’alimentation humaine: plantes sauvages versus plantes cultivées
b) Les apports des plantes sauvages du Sahel dans l’alimentation des populations locales
c) La plante dans la nutrition infantile, les correction des carences nutritives
d) Les aspects biochimiques, les besoins de l’organisme par rapport aux plantes
e) Les croyances populaires autour des plantes qui nourrissent
f) Plantes et sexualité
g) Tabous alimentaires liés aux plantes.
Plantes médicinales
a) Construction du savoir autour des plantes médicinales
b) Les besoins de l’organisme par rapport aux plantes,
c) Eléments de phytochimie, plantes aromatiques et aromatothérapie
d) Savoir et croyances populaires autour des plantes qui guérissent,
e) Plantes, remèdes naturels et régimes alimentaires, plantes et maladies systémiques,
f) Troubles de la sexualité et plantes comme réponse thérapeutique.
Plantes cosmétiques
a) Beauté par les plantes
b) Plantes et hygiène corporelle
c) Phytochimie et principes actifs des plantes dans la cosmétique
d) Croyances populaires autour des plantes qui embellissent (selon le genre)
Résultats attendus
Les résultats suivants sont attendus du Colloque:
– Les connaissances disponibles sur les différentes espèces végétales potentielles sont partagées.
– Les communications du colloque sont valorisées et vulgarisées sous des formes appropriées et adaptées aux différentes cibles (scientifiques, décideurs, populations bénéficiaires…).
Le Colloque International est convoqué sous l’égide de l’UCAD et du CNRS, il sera sous le haut patronage de Maitre Abdoulaye Wade, Président de la République du Sénégal, coordonnateur du volet Environnement du NEPAD.
Il se déroulera en sessions plénières et en ateliers.
Participants
Le colloque réunira une centaine de chercheurs et des décideurs intéressés par la connaissance et la valorisation des ressources phytogénétiques et les changements climatiques venant d’Afrique et des autres continents.
Sont ciblés à cet effet:
– des scientifiques (universitaires, chercheurs),
– des décideurs politiques,
– des représentants d’ONG, d’organismes techniques et financiers,
– des ingénieurs dans les domaines alimentaires, médicaux et cosmétologiques.
Dans ce cadre, un appel international à communications scientifiques est diffusé via internet auprès de la plupart des institutions spécialisées et en direction de l’ensemble de la communauté scientifique concernée. Des invitations seront adressées à divers experts spécialisés dans les domaines.

L’objectif général de ce colloque international est de réunir des représentants de la communauté scientifique internationale pour contribuer à la connaissance puis à la valorisation des espèces végétales dans la zone sahélienne.

Contacts

Professeur Aliou GUISSE

Laboratoire d’Ecologie et d’Eco Hydrologie

Département de biologie végétale

FST/UCAD BP 5005 Dakar Senegal

Tel: 221 77 638 96 69 Fax: 33 824 63 18

aliou.guisse@ucad.edu.sn

ohm.ferlo@ucad.edu.sn

Inscriptions et infos : http://www.ohmferlo.com/colloque2010/index.html

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :