ETHNOBOTANIQUE

Une dilettante veille sur le sujet

Paysage au pluriel. Pour une approche ethnologique des paysages

Ouvrage dirigé par Claudie Voisenat, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, Coll. Ethnologie de la France, 1995, 268 p.

Qu’est-ce au juste qu’un paysage ? Pourquoi lui accorde-t-on aujourd’hui tant d’importance ? Rarement naturel, presque toujours façonné par l’homme, il est dans nos sociétés le fruit d’une histoire vieille de quatre siècles au cours de laquelle se sont peu à peu élaborés, transmis, modifiés des modèles paysagers qui déterminent notre perception de l’espace. Récemment le paysage est aussi devenu un enjeu social, écologique et économique… voire électoral. Le contrôler, c’est bien sûr contrôler l’espace, mais, plus largement, le devenir de notre société et de ses valeurs. Il est également un marché potentiel, avec ses professionnels, ses stratégies d’intervention, ses systèmes d’expertise qui jouent souvent de l’ambiguïté entre crise paysagère et crise sociale, et du consensus qui assimile de plus en plus le paysage à un patrimoine à sauvegarder, ou tout au moins à gérer. Finalement, le paysage fonctionne comme un symbole, une représentation, dont chacun use à des fins différentes. Et qui mieux que l’ethnologue peut témoigner de la force et parfois de la violence des symboles ? Ces dix-huit articles sont pour la plupart issus d’un appel d’offres initié par la mission du Patrimoine ethnologique (ministère de la Culture), avec la participation du SRETIE (ministère de l’Environnement).

Ouvrage intégralement accessible sur la plateforme OpenEdition Books.

Paysage au pluriel

About these ads

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 104 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :